Fermer

Acerola

Par
Gabrielle CREMER
-
4 septembre 2018
Acerola
Nom latin
Malpighia punicifolia, Malpighia glabra
Famille
Malpighiaceae
Provenance
Régions tropicales d’Amérique du Sud
Partie(s) utilisée(s)
Les fruits

L’Acérola est utilisé pour stimuler le système immunitaire et combattre les états de fatigue. En hiver, il peut s’avérer utile pour prévenir les refroidissements.

L’Acérola est un petit fruit rouge et acidulé. Du fait de sa forte ressemblance avec les cerises, il est parfois appelé « cerise de la Barbade » ou « cerise des Antilles ». On le retrouve dans les régions tropicales d’Amérique du Sud, notamment dans les forêts amazoniennes du Brésil et du Venezuela1.

Lorsqu’ils sont verts, les fruits de l’Acérola contiennent plus de 4% de leur poids en vitamine C (contre 0,05% pour une orange pelée) ! Et l’Acérola ne contient pas seulement de l’acide ascorbique, c’est également une source de vitamine A, de vitamine B, de fer, calcium, et phosphore2.

L’Acérola : des propriétés thérapeutiques reconnues par les études scientifiques

Les principales indications thérapeutiques de l’Acérola :

  • Stimuler le système immunitaire
  • Fatigue, stress
  • Prévention des refroidissements
  • Protection des cellules contre les radicaux libres

Comme démontré, la richesse en vitamine C de l’Acérola permet de combattre la fatigue et de stimuler le système immunitaire pendant la saison hivernale3. On note que l’Acérola est particulièrement efficace, car l’acide ascorbique naturel est mieux absorbé par le corps que celui d’origine synthétique4.

La vitamine C étant également impliquée dans la formation du collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os, l’Acérola peut également aider à prévenir et freiner le vieillissement de la peau et l’usure des articulations5.

Associé à d’autres plantes, l’Acérola pourrait réduire le risque de maladies cardiovasculaires. En effet, un essai clinique réalisé sur des cellules endothéliales a montré que l’Acérola, associé à des extraits d’Alfalfa et de Soja, bloque l’oxydation des lipoprotéines de petite densité (LDL), qui correspondent au mauvais cholestérol6.

L’avis des autorités de santé sur l’Acérola

Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et la Commission européenne, l’acide ascorbique peut prétendre contribuer à la réduction de la fatigue et au fonctionnement normal du système immunitaire et du système nerveux7.

L’Acérola : des précautions d’emploi ?

La vitamine C pouvant favoriser l’apparition de calculs rénaux, l’Acérola doit être évité en cas d’antécédents de calculs rénaux (8). Il est également contre-indiqué pour les personnes souffrant de la goutte car il peut augmenter le taux d’acide urique.  

Le saviez-vous ?

L’acide ascorbique doit son nom à la maladie qu’il prévient, à savoir le scorbut. Cette maladie due à une carence en vitamine C se traduit par une grande fatigue ainsi que des douleurs musculaires au stade initial puis par des hémorragies des gencives et du nez. De nos jours, cette maladie est pratiquement disparue.  

Cas pratique

Je me sens souvent fatigué et voudrais essayer une cure d’Acérola pour retrouver l’énergie, combien de temps doit durer la cure ?

Il est conseillé de suivre une cure de 3 à 4 mois, avec des pauses d’une semaine toutes les 3 semaines.

Comment utiliser l’Acérola ?

Les besoins en vitamine C varient d’une personne à une autre. Les grands sportifs et les convalescents, par exemple, ont un besoin plus important qu’à la normale. La dose maximale recommandée pour les adultes est d’1 gramme d’Acérola par jour.