Fermer

Apprendre à bien sentir : les outils de diffusion des odeurs

Apprendre à bien sentir

Alors que l’image que nous recevons est extérieure à nous, l’odeur au contraire nous pénètre. Seul sens en lien direct avec notre cerveau, l’odorat à un pouvoir sur notre santé. Déjà utilisé par l’aromathérapie, le pouvoir des odeurs a donné naissance à l’olfactothérapie, une thérapie psycho-énergétique basée sur le fort pouvoir d’évocation des odeurs.

Pourquoi l’olfactothérapie ?

L’olfaction, tout comme l’aromathérapie en général, est une science en pleine expansion et de nombreuses études se révèlent très prometteuses. L’olfactotérapie parle à nos émotions, elle apaise le corps et l’esprit de manière entièrement naturelle, sans effet secondaire.

Si la diffusion d’odeurs peut apporter une atmosphère plaisante à un lieu, son influence et ses effets sont encore plus grands sur l’esprit dès lors que l’on prend le temps de la ressentir. Comme une invitation au voyage, l’olfactothérapie permet d’en intégrer l’état d’esprit d’autant plus profondément qu’on ait accepté de la laisser entrer en nous. Différentes techniques existent, à tester avec une ou plusieurs huiles essentielles et à des doses plus ou moins concentrées en fonction des effets recherchés.

L’olfactothérapie : quels outils ?

L’odorat est le seul sens qui puisse reproduire avec autant d’exactitude un souvenir ou une émotion ressentie des années auparavant comme l’a si justement évoqué Proust avec sa Madeleine. Et pour cause, c’est le seul sens qui ne passe pas par le filtre d’interprétation du mental en touchant directement le cerveau limbique, siège des émotions.

Les odeurs sont partout présentes, à tout moment. Certaines méthodes cependant permettent d’optimiser l’olfaction.

L’olfactothérapie chez soi : la diffusion atmosphérique

Il existe de nombreux diffuseurs d’huiles essentielles sur le marché, à différents prix et avec différentes technologies de diffusion.

Le diffuseur par nébulisation :

Tous les aromathérapeutes le disent, les diffuseurs d'huiles essentielles par nébulisation présentent la meilleure solution pour profiter des bienfaits des huiles essentielles en diffusion. Cette technologie est la plus aboutie en termes de performance et de respect des huiles essentielles. C’est la seule technologie qui permet d’obtenir une diffusion très spéciale, appelée l’Olfactothérapie.

Les diffuseurs par nébulisation ne diffusent que des huiles essentielles contrairement aux diffuseurs ultrasoniques qui mélangent les molécules d’huiles essentielles avec de l’eau.

Le diffuseur ultrasonique :

Ces diffuseurs sont les plus communément utilisés. Appelés « diffuseurs ultrasoniques », ou « brumisateurs », ils sont plutôt utilisés pour instaurer une ambiance olfactive et non pour bénéficier des propriétés des huiles essentielles. En raison de la dilution d’huiles essentielles dans l’eau, les effets bénéfiques des huiles essentielles ne sont pas aussi prononcés qu’avec des diffuseurs par nébulisation qui n’utilisent pas d’eau. Les brumisateurs sont moins efficaces en comparaison des nébuliseurs.

L’olfactothérapie nomade

Les mains en cathédrale :

Verser quelques gouttes de l’huile essentielle choisie diluée avec une huile végétale à l’intérieur des poignets, joindre les mains en cathédrale pour couvrir le nez et pratiquer une longue et profonde inspiration à 3 reprises. Les huiles essentielles pénètrent à la fois par la respiration et par la peau, augmentant d’autant les sphères d’action.

Mouchoir :

Verser quelques gouttes sur un mouchoir maintenu près du nez afin de profiter de tous les bienfaits des molécules volatiles des huiles essentielles. L’odeur tenant quelques heures, on peut conserver ce mouchoir près de l’oreiller, ou dans le sac à main.

Apprendre à sentir

Le monde de l’odeur est celui du monde intérieur, il convient donc de faire le plus possible abstraction du monde extérieur afin de se focaliser sur la senteur perçue. Cette prise de conscience nous aide à développer notre sens olfactif et être ainsi plus réceptif aux senteurs qui effleurent notre nez.

Voici quelques règles simples à respecter pour pouvoir sentir correctement :

  • Ne pas mâcher de chewing-gum ou fumer au moment où l’on sent une odeur, car cela diminue la sensibilité olfactive.
  • Ne pas consommer d’aliment en même temps : lors de la mastication, notre nez analyse les arômes des aliments par le phénomène de rétro-olfaction, le nez « interne » ; essayer de sentir tout en mangeant agit sur le nez un peu comme agirait sur l’ouïe un casque diffusant une musique différente dans chaque oreille.
  • Avoir le nez bien débouché et prendre l’habitude de le nettoyer régulièrement avec du sérum physiologique.
  • S’installer dans une atmosphère calme.
  • Se détendre, prendre le temps de respirer.
  • Accepter les réactions spontanées à l’odeur, laisser surgir les émotions.
  • L’esprit s’imprègne de l’odeur, laissez-le vagabonder.
  • Laisser apparaître les images des lieux ou des personnes, les sons… toutes les scènes qui viennent à l’esprit.
  • Continuer à respirer lentement et à apprécier l’instant présent.

Le saviez-vous ?

Lorsque l’on respire les effluves d’une huile essentielle, on obtient un bien-être correspondant aux effets de celle-ci ; on peut même mélanger les huiles pour une synergie d’action bénéfique.

La Rédaction
Equipe éditoriale

Totalement dédié à la santé naturelle et aux médecines alternatives, la rédaction du site ‘MyPhytoPartner’ a pour vocation de mettre en avant les bienfaits de la phytothérapie, de l’aromathérapie, de l’homéopathie et de l’apithérapie. Notre ligne éditoriale se veut la plus objective possible. Nous présentons de l’information factuelle basée sur des recherches scientifiques.