Fermer

Fucus

Par
Gabrielle CREMER
-
4 septembre 2018
Fucus
Nom Latin
Fucus vesiculosus
Famille
Fucacées
Provenance
Océans Atlantique et Pacifique
Partie(s) utilisée(s)
Fragments de thalle

Aujourd’hui, en complément de mesures diététiques, le Fucus est employé pour faciliter la perte de poids. Il apporte en outre une aide non négligeable dans le bon fonctionnement du transit intestinal.

Le Fucus, encore appelé "Chêne marin" ou "Varech" est une algue de couleur brune pourvue de flotteurs naturels. On le retrouve dans l’Atlantique Nord et la partie occidentale de la mer Méditerranée, où il est récolté toute l’année.

En tant qu’algue, le Fucus est largement utilisé à des fins culinaires, notamment dans l’alimentation végétarienne Japonaise. En Europe et en Amérique du nord, on utilise l’alginine (que l’on tire du Varech) comme liant dans la charcuterie et les desserts, tels que la crème glacée. Au-delà de ses usages culinaires, le Fucus est également utilisé à des fins botaniques (en engrais pour l’agriculture biologique) et médicinales pour sa richesse en oligo-éléments et vitamines.

Le Fucus, une algue minceur

Pauvre en calories et en lipides, le Fucus est conseillé dans le cadre d’un régime amincissant. En effet, cette algue contient des mucilages non assimilables ayant la propriété de gonfler dans l’estomac au contact de l’eau. Son absorption entraîne ainsi une sensation de plénitude gastrique (effet coupe-faim mécanique) qui permet de freiner les petites fringales. Pour optimiser les résultats, il est nécessaire d’associer le Fucus à une légère prise d’aliments (un fruit, un morceau de pain, une compote,…).

Composé de fibres végétales, le Fucus aide également à rétablir le bon fonctionnement du transit intestinal perturbé au cours d’un régime. Une étude clinique1, contrôlée en double-aveugle versus placebo, démontre que la prise quotidienne de Fucus aide à renforcer la perte de poids chez les individus obèses en fin de régime. En parallèle, le Chêne marin apporte les oligo-éléments et les vitamines nécessaires pour couvrir les besoins essentiels de l’organisme pendant les régimes amincissants.

Le Fucus possèderait d’autres propriétés, telles que des vertus anti vieillissantes, comme l’indique une étude2 japonaise. Durant cinq semaines et deux fois par jour, les sujets ont appliqué sur leurs joues un extrait de Fucus. Au terme de cette étude, les chercheurs ont constaté une diminution de l’épaisseur de la peau et une amélioration de l’élasticité. Une seconde étude clinique3 parue en 2014 a démontré que le Fucus permettait de traiter les rides et les poches sous les yeux.

L’Avis des Autorités de Santé

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) place le Fucus dans sa liste A4 des plantes médicinales utilisées traditionnellement.

L’Agence européenne du médicament (EMA) considère quant à elle comme « traditionnel » l’usage du Fucus pour « diminuer l’apport calorique et aider la perte de poids chez les adultes en surpoids, après avoir consulté un médecin »5. Au-delà de dix semaines de traitement sans perte de poids, l’EMA conseille la consultation d’un docteur ou d’un professionnel de santé.

Précautions :

  • En raison d’un manque de données suffisantes, la consommation de Fucus pendant la grossesse et l’allaitement n’est pas recommandée.
  • En dessous de 18 ans, la prise de Fucus est déconseillée et la demande de l’avis d’un médecin est nécessaire.
  • En raison de la présence d’iode, la consommation de Fucus est limitée. La dose quotidienne d’iode à ne pas dépasser est de 150μg.
  • La consommation du Fucus est déconseillée pour le traitement des troubles de la thyroïde.

Cas pratiques

Je souhaite modérer mon appétit. Quelle plantes me conseillez-vous ?

Pour certains, cuisiner au quotidien est un plaisir voire une passion. Pour d’autres, résister à la gourmandise est une vraie torture. Pour ne pas céder à la tentation, pensez tout d’abord à échanger avec un nutritionniste qui saura vous aiguiller pour mieux cadencer vos repas. En compléments de mesures diététiques, les plantes telles que le Fucus, le Maté, le Garcinia ou le Konjac vous aideront à mieux contrôler vos fringales.

Je fais un régime et j’ai des difficultés pour aller à la selle. Que me conseillez-vous ?

Commencez tout d’abord par prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste. Exposez-lui votre désir de perdre du poids et détaillez le régime que vous suivez. Prévenir le surpoids fait aussi partie des missions des médecins généralistes définies dans le Plan national nutrition santé 2011-20156-7, parallèlement au plan obésité. Avec son accord, vous pouvez faire appel à l’association de plantes ‘Fucus et Boldo’. La première vous aidera à limiter votre appétit tandis que la seconde facilitera la progression du bol alimentaire permettant de lutter contre la constipation et les digestions difficiles. L’Ispaghul représente également une bonne alternative.

Comment utiliser le Fucus ?

Le Fucus s’utilise en gélules, en extraits fluides, en teintures-mères et en infusion.