Fermer

Konjac

Par
Gabrielle CREMER
-
4 septembre 2018
Konjac
Nom latin
Armorphophallus konjac
Famille
Araceae
Provenance
Asie
Partie(s) utilisée(s)
Racine

En complément de mesures diététiques, le Konjac est employé en Phytothérapie pour faciliter la perte de poids en augmentant l’effet de satiété.

Originaire d’Asie, le Konjac est une plante vivace cultivée principalement en Chine et au Japon. Son rhizome sphérique pèse généralement quelques kilos et peut atteindre 25 cm de diamètre.

Le Konjac est traditionnellement utilisé dans la cuisine asiatique pour les bienfaits de ses fibres solubles. Au Japon, le Konjac est employé pour favoriser le fonctionnement du transit intestinal et faciliter l’élimination des toxines du système digestif. Il entre d’ailleurs dans la composition du « konnyaku », un aliment traditionnel du Japon réputé pour ses effets bienfaisants sur la santé.

Le Konjac, un coupe faim naturel 

La racine du Konjac est riche en glucomannanes, des fibres alimentaires solubles au fort pouvoir d’absorption. Une fois ingérées, elles forment dans l’estomac une substance gélatineuse difficilement assimilable par l’organisme qui va agir comme un comme coupe-faim naturel. Ces fibres peuvent absorber plus de cent fois leur volume d’eau, et un gramme peut absorber jusqu’à 200 ml d’eau1

En tant que coupe faim naturel, le Konjac permet de limiter la quantité de nourriture consommée et contribue donc à la perte de poids. Une étude2 de 2015 a démontré que sur le court terme, le glucomannane aidait à réduire le poids corporel chez les adultes et les enfants en surpoids.

Le gonflement des fibres dans l’estomac provoque par ailleurs un ralentissement de la digestion et induit un effet de satiété immédiat. En 2009, un essai3 préliminaire sur des sujets diabétiques indiquait que la prise de glucomannanes avait provoqué une sensation de plénitude gastrique (effet mécanique modérateur d’appétit), visible notamment par la baisse du nombre de ghrélines, hormones qui contrôlent l’appétit

De plus, grâce à ses fibres alimentaires, le Konjac peut aider à réduire les lipides dans le sang. À partir de 13 essais4, des auteurs ont révélé que l’usage de glucomannane pouvait réduire les taux de triglycérides (de la famille des lipides) et de cholestérol total. Il existe deux types de molécules de cholestérol, HDL et LDL. HDL (bon cholestérol) transporte le cholestérol pour être éliminé, alors que LDL (mauvais cholestérol) le dépose sur les parois. Or, les chercheurs ont décelé que le taux de mauvais cholestérol avait diminué alors que celui du bon cholestérol n’avait pas été impacté.

Précautions : 

  • lors de la prise de Konjac, il est nécessaire de s’hydrater pour éviter l’obstruction du tube digestif ;
  • chez certains individus, le Konjac peut provoquer des effets négatives comme des gaz ou des diarrhées ;
  • il est nécessaire de suivre la posologie de Konjac pour éviter une sensation de trop-plein.

Cas pratique

Mon mari a un fort appétit. Quelle association de plantes pourrait réduire son appétit ?

Avant toute chose, des gestes simples peuvent permettre d’aider à combler plus rapidement la sensation de faim : prendre le temps de manger et de bien mâcher, boire pendant le repas, réduire la taille des assiettes, etc... En parallèle et avec l’avis d’un nutritionniste, le Konjac peut être une solution efficace pour créer un effet de satiété. Pour un résultat maximal, il est conseillé d’associer le Konjac à une prise d’aliments. Vous pouvez également l’associer au Garcinia pour renforcer l’effet de satiété.

Je fais un régime mais je suis constipé(e). Quelle plante me conseillez-vous ?

Avant de commencer un régime alimentaire, il est préférable d’en informer votre médecin. Il se peut qu’il vous conseille de prendre l’avis d’un médecin nutritionniste pour réaliser un régime adapté à vos besoins et éviter des effets négatifs sur votre santé. Avec l’accord de votre pharmacien ou médecin, le Konjac peut être utilisé pour éviter ou traiter la constipation, notamment au cours des régimes. En 2008, une étude5 a confirmé l’usage traditionnel asiatique, en concluant que le glucomannane de Konjac pouvait contribuer à soulager la constipation.

Comment utiliser le Konjac ?

Le Konjac s’utilise en gélules, en sachets et en extraits fluides.