Fermer

Olfactothérapie : Quand la science rencontre les émotions

L'olfactothérapie, la science appliquée à nos émotions

La perception d’une odeur est variable d’une personne à l’autre. Elle dépend de son état psychique et émotionnel du moment, de son vécu voire de ses gouts personnels. Le signal chimique d’une odeur est transformé en influx nerveux, directement transmis au cerveau limbique, le siège de la mémoire et des émotions. C’est ce à quoi Proust faisait référence avec sa madeleine…une odeur d’enfance retrouvée peut avoir un effet sur notre état d’esprit de manière quasi instantanée : calmante, stimulante, etc.
C’est ce qu’on appelle : la mémoire olfactive.

C’est quoi ?

Olfactothérapie : définition

L’olfactothérapie est une approche thérapeutique qui vise à retrouver un équilibre psycho-émotionnel via l’inhalation de certaines huiles essentielles : en utilisant l’odorat, un des cinq sens qui se trouve en lien direct avec l’inconscient et la mémoire, on peut faire remonter à la surface des émotions responsables de blocages ou de mal-être.
L’olfactothérapie est actuellement utilisée dans certaines thérapies émotionnelles psychocorporelles, et commence à émerger dans les hôpitaux.

Elle sert à quoi ?

Activer sa mémoire olfactive

Les odeurs ont le pouvoir de réactiver le passé. La sensation vécue par la respiration d’une odeur associée à un évènement particulier, reste marquée dans l’inconscient. De fait, les odeurs font remonter à la surface de notre cerveau des sensations enfouies. En lien direct avec nos émotions, leur pouvoir d’invocation permet de calmer, réguler, favoriser le recentrage grâce à leur influence directe sur le système nerveux. Contrairement à l’aromathérapie qui agit au niveau corporel sur le moment présent (les symptômes), l’olfactothérapie agit sur la sphère subtile de l’esprit et du psychisme.

Se libérer d’un traumatisme, du stress ou d’une addiction

L’influence des odeurs sur la physiologie peut se mesurer par l’étude de certains paramètres. Depuis plusieurs années, les chercheurs s’intéressent donc à démontrer l’influence physiologique des odeurs sur la sphère psychique et comportementale chez l’homme. Des études ont montré que les huiles essentielles pouvaient avoir une action physiologique sur le sommeil, la relaxation, la respiration et l’humeur.

Scientifiquement parlant

L’odorat en lien direct avec le cerveau limbique

D’un point de vue scientifique, l’olfactothérapie repose sur les liens neuronaux directs qui existent entre les récepteurs olfactifs qui tapissent la cavité nasale et les récepteurs du cerveau limbique, siège des émotions et des souvenirs. Un produit odorant qui pénètre dans le nez ne devient une « odeur » que s'il est détecté par la muqueuse olfactive. C'est le seul tissu nerveux exposé directement à l’air libre. La muqueuse olfactive est composée, entre autres, des neurones, qui transforment le message chimique en influx nerveux interprétable par le cerveau. Contrairement aux entrées visuelles et auditives, le message olfactif arrive de façon inconsciente au cerveau. Il ne passe pas par le thalamus, il atteint directement nos centres d’urgence et de gestion émotionnelle. C’est la raison pour laquelle son impact est si puissant.

En savoir plus

Différence entre aromathérapie et olfactothérapie

L’aromathérapie utilise les huiles essentielles pour leurs vertus biochimiques. Elles sont en contact direct avec le corps, appliquées sur la peau, inhalées, en bain, etc.

L’olfactothérapie n’est pas moléculaire ; son approche est holistique. Les huiles ne sont pas en contact avec le corps, il faut les sentir !

La Rédaction
Equipe éditoriale

Totalement dédié à la santé naturelle et aux médecines alternatives, la rédaction du site ‘MyPhytoPartner’ a pour vocation de mettre en avant les bienfaits de la phytothérapie, de l’aromathérapie, de l’homéopathie et de l’apithérapie. Notre ligne éditoriale se veut la plus objective possible. Nous présentons de l’information factuelle basée sur des recherches scientifiques.