Fermer

Quand il fait chaud, buvez de l'eau sans modération

Boire beaucoup d'eau

En période de fortes chaleurs, le risque de déshydratation augmente ... Le corps perd rapidement eau et sels minéraux et cela peut s'avérer dangereux. Avant d'en arriver là, une seule chose à faire : boire, sans attendre d'avoir soif !

Mais quels boissons ou aliments faut-il privilégier pour éviter la déshydratation ?

  • la boisson n° 1 est bien sûr l'eau, il faut en boire au minimum 1,5 litre par jour. Le mieux est de boire par petite quantité tout au long de la journée, plutôt qu'un gros volume d'un coup ;
  • cet apport doit être accompagné par la prise de repas adaptés. Lorsqu'il fait très chaud, nous avons tendance à avoir moins d'appétit ;
    La solution ? Fractionner les repas, manger en petit volume mais plus régulièrement. 
  • des aliments riches en eau : fruits et crudités par exemple, sans pour autant ne manger que ce type d'aliments pour ne pas irriter le côlon ;
  • éviter l'alcool qui favorise la déshydratation.

En France, l'eau du robinet est généralement traitée et contrôlée, elle peut donc constituer la source de boisson principale. Si elle a mauvais goût, n'hésitez pas à remplir une carafe et à laisser reposer avant consommation, cette astuce permet de bien atténuer le goût chloré.

En cas de canicule, il existe des conseils adaptés, notamment pour les enfants et les personnes âgées. N'hésitez pas à vous informer auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

À retenir

  • l'eau est vitale : c'est la seule boisson indispensable au bon fonctionnement de l'organisme ;
  • l'eau est la boisson qui étanche le mieux la soif, sans apport de calories ;
  • l'eau du robinet, la moins chère, est dès la petite enfance LA boisson quotidienne 1.

 

Credits & sources

(1) :  source : www.inpes.sante.fr

La Rédaction
Equipe éditoriale

Totalement dédié à la santé naturelle et aux médecines alternatives, la rédaction du site ‘MyPhytoPartner’ a pour vocation de mettre en avant les bienfaits de la phytothérapie, de l’aromathérapie, de l’homéopathie et de l’apithérapie. Notre ligne éditoriale se veut la plus objective possible. Nous présentons de l’information factuelle basée sur des recherches scientifiques.